Aides financières

Découvrez toutes les aides dont vous pouvez bénéficier

A quoi servent les aides financières ?

De nombreuses aides financières existent et permettent de favoriser le maintien à domicile des personnes fragilisées et de les sécuriser.

Les aides financières pour qui ?

Ces aides financières s'adressent aux personnes âgées, handicapées et en convalescence. Selon son âge et son degré d'autonomie, les aides varient et peuvent même se cumuler !

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier d'aides financières, il faut monter un dossier pour l'organisme en charge. Le dossier sera étudié et si vous êtes éligibles, vous pourrez y prétendre !

Quelles sont les aides existantes ?

Il existe de nombreuses aides qui vous permettent de rester vivre à domicile : APA, PCH, aide ménagère, les aides fiscales, ...

les-aides-financières-qui-prennent-en-charge-votre-autonomie

Financement de la dépendance

Dans notre société où l’espérance de vie est toujours plus élevée, la population française vieillie. Mais dans quel état ? Même si l’on vit plus vieux, notre état de santé ne suit pas toujours. La vieillesse diminue les capacités physiques et fragilise l’organisme. Les maladies et les problèmes de santé ont également tendance à se cumuler avec l’âge. L’accroissement du nombre de seniors engendre donc en parallèle une augmentation du nombre de personnes en perte d’autonomie. Et cette courbe ne compte pas se stabiliser, puisque d’ici à fin 2050, il y aura, d’après l’INSEE, un million de personnes dépendantes de plus. Le financement de la dépendance est ainsi devenu un enjeu majeur pour nos politiques, car la perte d’autonomie est accompagnée de surcoûts importants liés aux aides pour le maintien à domicile et celles pour l’admission dans les EHPAD, Etablissements d’Hébergement Pour Personnes Agées Dépendantes.

Que ce soit un manque d’autonomie léger, temporaire à la suite d’une hospitalisation, d’une dépendance sévère due à la vieillesse ou d’une invalidité liée à un handicap, des aides sont possibles pour alléger le coût de la prise en charge, parfois lourd à porter pour les familles.

Différentes aides existent pour les personnes fragilisées quelque soit leur âge ou leur situation.

Allocations et aides aux personnes âgées


Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’APA est une allocation destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans qui sont en perte d’autonomie. Il existe l’APA à domicile, qui aide à payer les dépenses liées au maintien à domicile et l’APA en établissement, qui aide à payer une partie du tarif de l’hébergement en EHPAD. Elle est versée par le Conseil Départemental.

Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA)

Cette allocation, aussi appelé le minimum vieillesse, est accordé aux personnes âgées de plus de 65 ans, ou pour ceux qui n’ont pas atteint l’âge légal de départ à la retraite et qui ont des revenus modestes. Elle est versée par la CARSAT ou la MSA pour les personnes qui dépendent du régime agricole.

Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI)

L’ASI est une prestation mensuelle accordée aux personnes invalides avec de faibles ressources financières, ne remplissant pas les conditions d’âge pour bénéficier de l’ASPA. Elle est versée par la Sécurité Sociale.

Allocation Simple

C’est une allocation reversée aux personnes d’au moins 65 ans selon certaines conditions de ressources. Elles ne doivent percevoir aucune pension de retraite et dont la demande d’allocation de solidarité aux personnes âgées a été refusée. Elle est versée par l’Etat et se demande auprès du CCAS de la ville du demandeur.

Aide à domicile

Il s’agit d’une prestation extra-légale, aide-ménagère, qui consiste à apporter une aide physique pour l’entretien du logement d’une personne en manque d’autonomie.  

Aides de l’Assurance maladie

Les personnes âgées aux revenus très modestes peuvent profiter obtenir des aides pour payer leurs dépenses de santé : cela peut-être la CMU-C, Couverture maladie universelle complémentaire ou l’ACS, Aide au paiement d’une complémentaire santé.

Prise en charge des repas

Pour les personnes fragilisées qui ne peuvent se préparer à manger, il existe des services sous forme de portage de repas ou d’accès à des foyers restaurants.

Allocations et aides aux personnes handicapées


Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

La PCH est une aide pour les personnes touchées par le handicap qui permet de financer les besoins liés à la perte d’autonomie que ce soient des aides humaines ou matérielles comme l’adaptation du logement ou du véhicule. Elle est versée par le Conseil Départemental quelque soit les conditions de ressources ou professionnelles de la personne.

Allocation aux Adultes Handicapés AAH

L’AAH est une aide financière destiné aux personnes handicapées aux revenus modestes. Elle est accordée par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) et permet d’assurer un minimum de ressources.

L’allocation d’Education de l’Enfant Handicapé AEEH

L’AEEH est une prestation familiale destinée à soutenir les personnes à la charge d’enfants et jeunes de moins de 20 ans handicapés. Cette aide est versée par la CAF, Caisses d’Allocations Familiales.

Aides après une hospitalisation pour les personnes convalescentes


Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH)

L’ARDH est une aide financière accordée aux personnes de plus de 55 ans après une hospitalisation afin de se rétablir dans de bonnes conditions chez soi.

Les aides pour favoriser le maintien à domicile

Rester vivre à domicile est une priorité pour les personnes âgées comme pour les personnes handicapées. Malgré leur manque d’autonomie dû à leur handicap ou maladie, elles préfèrent continuer à vivre chez elles plutôt que d’être admises dans des établissements spécialisés. En restant dans leur environnement, les personnes fragilisées sont moins sujettes aux dépressions ; elles sont plus sereines, conservent leurs habitudes et gardent une vie sociale. Mais étant moins autonomes, elles sollicitent une assistance et attention particulière. Dans la plupart des cas, ce sont les proches familiaux qui interviennent pour leur apporter le soutien dont elles ont besoin. Mais avec le travail, la vie de famille et leur rôle d’aidant, ces proches se font vite dépasser par la situation et s’épuisent à la tâche. Les prestations de service à la personne permettent de prendre le relais et de donner du répit à ces aidants. En revanche, le montant de toutes les prestations cumulées peut être un frein pour ces personnes. Rester vivre chez soi, lorsque l’on est dépendant, peut effectivement représenter un coût élevé selon le degré de la prise en charge.

Ainsi, pour favoriser le maintien à domicile, des aides existent en France. Les personnes âgées, handicapées ou en convalescences, sont susceptibles de bénéficier d’aides financières, sociales, humaines et techniques. Celles-ci varient selon la situation du bénéficiaire :  son âge, son niveau de dépendance, son handicap et ses moyens financiers. Elles vont permettre de financer, une partie ou la totalité, des services d'aide à domicile, des soins, du matériel et du réaménagement du logement, à condition bien sûr de remplir les critères d'éligibilité. 

Les aides à domicile sont accordées dans le cadre des services à la personne (SAP), les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAD et SAAD), des services de soins infirmiers à domicile (SSIA)…etc. Il faut avoir recours à des solutions d’autonomie visant à améliorer le quotidien des personnes vulnérables en passant par des professionnels agréés.

Aide au maintien à domicile (AMD)  

Des aides à domicile sont ainsi allouées aux personnes fragilisées, pour leur permettre de bénéficier de services qui vont faciliter leur quotidien et améliorer leur confort de vie.

Les aides au logement 

Les personnes âgées, ou toutes autres personnes aux revenus modestes, peuvent percevoir une aide au logement. Il existe deux types d’aides possibles pour les seniors :

·       APL Aide Personnalisée au Logement

·       ALS Allocation de Logement Sociale

Elles sont destinées à réduire les dépenses du logement. Les démarches se font auprès de la CAF, Caisse d’Allocations Familiale.

L’APA à domicile

C’est une allocation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus qui vivent à domicile, mais qui ont besoin d’une assistance pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne comme se lever, se laver, s’habiller…, ou dont l’état nécessite une surveillance régulière. Pour percevoir cette aide, un professionnel médical du département (dans la plupart des cas un ergothérapeute) est envoyé chez la personne pour évaluer son degré de dépendance. Pour faire l’évaluation, le professionnel utilise la grille nationale AGGIR, qui détermine le degré de perte d’autonomie de la personne. Les degrés sont classés en 6 groupes dits GIR et chacun correspond au niveau des besoins d’aides pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne.

La PCH

Cette aide est attribuée par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), pour les personnes en situation de handicap âgées de 20 à 60 ans. Elle permet de « compenser » les conséquences du handicap. 

Les aides pour aménager son logement

L'ANAH, Agence Nationale de l’Adaptation de l'Habitat, peut prendre en charge une partie du financement des travaux d'amélioration des logements privés. Elle aide notamment les personnes âgées ou handicapées à réaliser des travaux d’adaptation nécessaires pour qu’elles puissent rester ou continuer à vivre chez elles dans les meilleures conditions possibles. Les montants de la prise en charge varient d’un organisme à un autre.

L’aide-ménagère

Il s’agit d’une prestation sociale extra-légale accordée sous certaines conditions aux personnes âgées. Elle sert à apporter une aide à une personne en manque d’autonomie dans l’entretien de son logement, qui en raison état de santé ne peut plus assurer les tâches d’hygiène. C’est une prestation en nature sous forme de services rendus à un tiers.

Les aides pour installer une téléassistance

Pour mettre en place un dispositif qui sécurise les personnes fragilisées à distance, plusieurs aides peuvent se cumuler pour prendre en charge la téléassistance. Pour en savoir plus >

Les aides fiscales

Les services à la personne ouvrent droit à des avantages fiscaux. Ils se présentent sous deux formes : soit en réduction d’impôt pour les personnes imposables soit en crédit d’impôt pour celles qui ne le sont pas. Dans le dernier cas, la personne sera remboursée d’une partie du coût sous forme de chèque.

Les aides extra-légales des mairies ou des Conseils Départementaux

Les mairies ou les Conseils Départementaux peuvent attribuer des aides extra-légales plus favorables que la loi particulièrement pour les personnes âgées. Il peut s’agir d’aides financières ou en nature et sont distribuées au cas par cas.

Les aides des complémentaires santé

De plus en plus de mutuelles et d’assurances attribuent des aides à leurs adhérents en cas de retour à domicile après une hospitalisation ou de difficulté ponctuelle. 

Les aides des caisses de retraite principales ou complémentaires

Pour les retraités qui ne sont pas éligibles à l'APA ou à la PCH, les caisses de retraite peuvent verser une aide financière qui varie en fonction des revenus et de la situation. En effet, elles disposent d’une politique d’action sociale destinée à prévenir les risques de perte d’autonomie des personnes âgées. Les aides se présentent soit au niveau matériel soit au niveau financier.

Les principaux régimes de base concernant l’assurance retraite pour les salariés du secteur privé sont

·       CARSAT, Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail

·       CNAV, Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

·       CGSS, Caisse Générale de Sécurité Sociale

·       CSS, Caisse de la Sécurité Sociale

Les salariés de l’agriculture dépendent eux de la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Quant aux artisans et commerçants, ils dépendent du RSI, Régime Social des Indépendants.

Concernant les principaux régimes des complémentaires, on retrouve l’ARGIRC ARRCO pour les salariés et cadres du secteur privé et l’IRCANTEC.

La CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Maladie) 

Elle prend en charge les soins infirmiers et d’hygiène sur prescription médicale, réalisés au domicile des personnes nécessitant une surveillance médicale.

CESU : Chèque Emploi Service Universel

Le chèque emploi service est un titre de paiement qui permet de rémunérer et de déclarer un salarié à domicile pour des prestations de services à la personne. Il se présente de deux façons : déclaratif ou préfinancé. Le CESU déclaratif facilite la déclaration du salarié sur le site de l’URSAFF ; quant au CESU préfinancé est un titre de paiement au montant prédéfini, sur le même principe que les tickets restaurants, qui permet de payer directement les prestations que ce soit via une agence ou en emploi direct.

Le Reste à charge

Le financement de la dépendance d’un proche représente un budget important pour les familles. Les aides de l’état et des communes permettent de réduire le coût de la prise en charge, mais même après déduction de toutes les aides, le reste à charge pour les familles peut rester important. En moyenne, d’après l’IGAS, Inspection Générale des Affaires Sociales, le reste à charge pour le maintien à domicile des personnes dépendantes tourne entre 1500€ et 1800€ contre 1500€ à 2200€ pour les personnes admises dans des établissements spécialisés.

Qu’est-ce que le reste à charge ?

Le reste à charge représente le montant restant à payer par la personne fragilisée pour ses prestations de service à la personne, après avoir retiré toutes ses aides de l’état, des communes, des complémentaires santé…etc.

Aides financières

Découvrez toutes les aides dont vous pouvez bénéficier

Découvrez nos partenaires

OUIHELP
ADENIOR ISSY-LES-MOULINEAUX
CO-ASSIST
ALLOVIE
AZURVEIL
AD SENIORS NICE
AGE D'OR SERVICES ARGENTEUIL
ASSTUS ASSISTANCE
ASSYSTEL
BAZILE TELESANTE
SENIOR COMPAGNIE
PROTECVIE
PRESENCE VERTE ILE DE FRANCE
SENIORADOM
AXEO SERVICES MONTFERMEIL

Des questions ?

Des réponses personnalisées !
Contactez-nous !

Nous recherchons les meilleurs offres

Veuillez patienter