Le maintien à domicile, qu’est-ce que c’est ?

Le maintien à domicile, qu’est-ce que c’est ?

Selon le rapport Vivre chez soi*, 90% des plus des 60 ans souhaitent vivre à leur domicile et la majorité d’entre eux souhaite y vivre le plus longtemps possible. Malgré des difficultés, résider chez soi peut poser parfois des problèmes d’ordre technique,

Le maintien à domicile
ou le gout d’une certaine liberté !

Pourquoi maintenir les personnes fragilisées à domicile ?

Avec l'âge, beaucoup de seniors ont des difficultés à accomplir les gestes du quotidien et sont en situation de dépendance. Elles peuvent avoir des difficultés ou une incapacité à exécuter les gestes de la vie courante comme se laver, se nourrir, ou faire le ménage.

Ce sont donc ces personnes qui sont les plus concernés par le maintien à domicile. Il faut en effet savoir que plus que n’importe qui, nos aînés affichent une importance particulière à leur maison et à leur vie quotidienne, d’où la mise en œuvre de différents dispositifs pour les maintenir chez eux.

Dans certains cas, l’hospitalisation à domicile (HAD) constitue une alternative pour éviter ou raccourcir les séjours à l’hôpital ou en clinique. Des professionnels viendront alors au domicile du patient pour lui administrer les soins médicaux nécessaires.

 

Maintien à domicile : Les avantages

Qu’elle soit âgée, atteinte d’une affection de longue durée ou en situation de handicap, une personne fragilisée est très sensible aux changements d’environnement. De telles transitions ont souvent un impact important sur sa santé et son bien-être. De nombreux seniors vivent mal, par exemple, leur départ pour la maison de retraite et l’éloignement avec leurs proches.

Par contre, en restant chez elle, la personne évite de rompre avec son cadre de vie. Elle pourra continuer à vivre librement comme avant, sans devoir changer ses habitudes. Il s’agit là de l’un des principaux avantages du maintien à domicile.

Il faut toutefois noter que le maintien à domicile n’est pas sans faille. Dans l’éventualité d’une perte totale d’autonomie ou d’un manque de moyens pour la prise en charge médicale et psychologique de la personne fragilisée, le recours à un établissement spécialisé est souvent de mise. Pour que celle-ci puisse continuer à vivre chez elle, il faut en effet qu’elle ait un niveau de santé et de dépendance stable. Son logement doit également être adapté et aménagé selon ses capacités et sa mobilité.

 

Quels dispositifs faut-il prévoir ?

Plusieurs moyens peuvent être déployés afin d’assurer le suivi médical et le confort des personnes fragilisées :

 

Moyens humains

Pour aider les personnes âgées ou en situation de handicap à accomplir les actes primordiaux de la vie quotidienne, des professionnels qualifiés peuvent venir régulièrement à leur domicile. Il peut notamment s’agir d’une assistance pour les travaux d’entretien et d’hygiène de l’habitation, d’un service de garde malade ou d’une visite régulière pour rompre l’isolement.

De nombreux services à la personne sont donc envisageables comme les aides ménagères, les soins infirmiers, les livraisons de repas ou encore les aides à l'hygiène.

Notons que la mise à disposition d’une aide professionnelle ne dispense pas les proches de l’aidé de leurs responsabilités. Bien au contraire, la disponibilité des membres de la famille est souvent indispensable pour pouvoir maintenir à domicile une personne dépendante.

Enfin les nouvelles technologiques et notamment la téléassistance peuvent apporter une aide non négligeable pour avoir un soutien moral, une aide médicale, être mis en relation avec un proche ou d'autres professionnels du domicile. Pour trouver les solutions adaptées, il peut être judicieux de comparer les offres disponibles avec l'aide d'un comparateur comme myautonomie.com.

 

Moyens matériels

Selon le niveau d'autonomie et de mobilité de la personne fragilisée, divers équipements spécifiques doivent être installés au domicile de celle-ci afin de garantir son confort et sa sécurité :

- Une douche ou une baignoire adaptée pour la salle de bain

- Des meubles modulables et des ustensiles ergonomiques dans la cuisine

- Un ascenseur individuel ou un monte-escaliers dans les maisons à étage

- Du matériel médical

- Des équipements domotiques (volets motorisés, éclairage automatique, détecteurs de gaz...) peuvent également être mis en place pour offrir plus d’autonomie à la personne dépendante.

 

Moyens financiers

Selon les besoins et en fonction des différents prestataires, le coût du maintien à domicile peut vite devenir difficile à assumer pour la famille. Heureusement, il existe de nombreuses aides financières dont peuvent bénéficier les personnes fragilisées pour continuer à vivre chez elles.

 

L'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) est une des principales aides pour financer le maintien à domicile des personnes âgées. Il faut cependant répondre à certaines conditions :

  • Être âgé d'au moins 60 ans
  • Être rattaché à l'un des groupes 1 à 4 du GIR
  • Résider en France de façon stable et régulière

 

On peut citer également l'aide-ménagère à domicile pour laquelle il faut :

  • Être âgé d'au moins 65 ans (ou 60 ans pour les personnes reconnues inaptes au travail)
  • Avoir des difficultés pour accomplir les principales tâches ménagères
  • Ne pas bénéficier de l'Allocation Personnalisée d'autonomie et ne pas pouvoir en bénéficier
  • Avoir des ressources mensuelles inférieures à 801 € pour une personne seule et à 1 243 € pour un couple.

Pour conclure, notons que la majorité des Français aspire à vivre chez eux quel que soit leur âge et leur handicap. Maintenant que le maintien à domicile n’a plus de secrets pour vous, il vous sera plus facile de concrétiser un tel projet !

Professionnels de l'autonomie,

A votre tour, devenez partenaires myautonomie.com !

Besoin d'aide ?

04 22 46 11 12

du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h00

Mail Être rappelé(e)