La mémoire, ça se travaille !

La mémoire, ça se travaille !

Tout au long de notre vie, on enregistre des masses d’informations et avec le temps, il n’est pas toujours évident de se retrouver dans ce dédale de souvenirs. Peut-on réellement apprendre à stimuler la mémoire ?

Il n’y a pas d’âge
pour travailler la mémoire

La réponse est oui, même chez les personnes du troisième âge… Mais pour cela, il va falloir de l’attention, faire des exercices simples et éveiller tous les sens pour mieux retenir les informations... 

 

Mémoire à long et à court terme, comment s’y retrouver ?

 

Petite notion de psychologie cognitive… Toutes les informations que nous accumulons au quotidien sont stockées dans différentes régions de notre cerveau. D’une part, il y a ce qu’on appelle la mémoire à court terme ou mémoire de travail. C’est celle qu’on utilise généralement pour retenir des informations éphémères. Par exemple, composer un numéro de téléphone qu’on vient de nous donner oralement et que l’on oublie aussitôt dans la foulée. 

 

L’autre mémoire, c’est celle à long terme qui rassemble tous les évènements plus ou moins marquants de notre vie. Il peut s’agir des connaissances apprises à l’école ou plus tard, des souvenirs d’enfance ou des moments émouvants que l’on a vécus… C’est cette mémoire qui reste en général intacte chez certains aînés, contrairement à celle à court terme qui se retrouve la plus souvent altérée avec l’âge.  

  

La mémoire chez les seniors

 

Il faut savoir que la mémoire fonctionne par l’acquisition, la rétention et la récupération des informations au cours de notre vie. Certes, la vieillesse est un facteur déclencheur de la perte de mémoire, mais contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas toutes les personnes âgées qui finissent par devenir amnésique.

 

Comme la plupart d’entre nous, il leur arrive de ne pas se souvenir de certaines choses, des prénoms des gens par exemple, ou encore des informations passagères auxquelles on ne porte généralement pas attention… La majorité de leurs souvenirs restent intacts, notamment ceux de leur enfance ou les événements marquants de leur vie.

 

 

Rajeunir le cerveau de plusieurs années

 

Il est dit que la mémoire humaine est sélective et ne garde que les informations potentiellement utiles. Mais il est tout à fait possible de retenir des informations éphémères en développant les capacités mémorielles. Ici, l’objectif n’est pas de devenir un hypermnésique, mais bien de stimuler la performance du cerveau avec des exercices de mémoire adaptée. La manière la plus simple et la plus commune, c’est de le faire avec les jeux de société : jeux de cartes, de plateaux ou autres jeux stratégiques. L’idéal est d’en organiser le plus souvent et entre seniors. Cela leur permettra d’améliorer leur concentration, mais c’est également une occasion pour eux de rencontrer d’autres personnes du même âge et de se divertir de temps en temps. 

 

Il ne faut pas oublier que le cerveau est un muscle et comme tel, il a besoin d’être stimulé en permanence. La solitude est parfois une source d’ennui, et cela nuit gravement au bon fonctionnement de la mémoire. Alors, faîtes en sorte que votre proche âgé se sente moins seul, sortez ensemble de temps à autre pour qu’il renoue avec l’extérieur et pour qu’il retrouve toute sa vigueur mémorielle. 

Professionnels de l'autonomie,

A votre tour, devenez partenaires myautonomie.com !

Besoin d'aide ?

04 22 46 11 12

du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h00

Mail Être rappelé(e)