Comment choisir sa téléassistance ?

Comparatif téléassistance

Pas toujours facile de choisir une solution de téléassistance parmi tous les prestataires et les offres qui existent.

Quel type de téléassistance choisir ? Quel est le prix ? Comment choisir son prestataire ? Quelles sont les modalités de contrat ? Myautonomie vous aide à faire le tri et vous montre quels sont les critères à prendre en compte pour faire son choix.

comment choisir sa téléassistance ?


L'Europe fait face à un vieillissement de sa population depuis quelques décennies. Cette situation entraîne des changements, en particulier sur le marché de l'assurance, de la prévoyance et de la prise en charge des seniors. Les prestataires se bousculent sur ce nouveau marché et les offres de téléassistance se multiplient. Les services proposés se diversifient et se perfectionnent continuellement.

Sous cette multitude d’offres, trouver la bonne solution devient plus difficile, surtout lorsque les personnes fragilisées ou les proches ne s’y connaissent pas. Le guide suivant livre toutes les informations à connaître sur les offres de téléassistance. Des conseils clairs pour effectuer un comparatif minutieux, en se basant sur ses besoins, la qualité du prestataire et la nature même des services d'aide inclus dans le contrat.

Téléassistance : pour quoi ? Pour qui ?

Avant d'évoquer la bonne façon de comparer et trouver la solution de téléassistance adéquate, il est crucial de comprendre la notion même de « téléalarme » ou « téléassistance ». Ce service s'adresse aux personnes handicapées, âgées et/ou dépendantes, pour vivre à domicile en toute sécurité. La téléassistance va permettre d’apporter une assistance immédiate aux personnes fragilisées, en cas de chute, malaise, trouble de la santé ou de toute autre mésaventure du même acabit. Ce système améliore la vie quotidienne des seniors. Ainsi, une personne âgée ou handicapée se sent beaucoup plus en sécurité et plus sereine à son domicile.

Les solutions de téléassistance mobilisent deux éléments distincts.

D’un côté, il y a le matériel d’alerte fourni à la personne âgée, sous forme de pendentif, bracelet, téléphone, montre ou de tout autre émetteur d'alerte, manuelle ou automatique. Effectivement, la personne peut elle-même déclencher l’alarme en appuyant sur le bip du matériel ; ou l’alerte peut s’envoyer automatiquement s’il s’agit de capteurs autonomes ou de détecteur de chute.

De l’autre côté, il y a une plateforme gérée par le prestataire. Ce centre d'assistance gère les appels et signaux d'urgence émis depuis l’appareil de la personne. La plateforme contacte au préalable le senior ou ses proches pour évaluer le degré d'urgence, avant de joindre éventuellement les secours. Si la situation l’exige, le téléopérateur préviendra à ce moment-là les services d’urgence. Ce système fonctionne 24 h/24 et 7j/7.

Les professionnels du secteur, facturent leurs services par abonnement mensuel, dont le prix varie selon le prestataire et selon les options incluses dans le contrat. Les organismes agissent en tant que société privée, structure associative ou en partenariat avec un département ou une commune. Pour bénéficier de leurs prestations, il suffit à la personne fragilisée de souscrire un contrat ou un abonnement. En France, le service de téléassistance peut être financé en partie avec des aides financières.

Parmi ces aides, on retrouve :

1.     L’APA, Allocation Personnalisée d’Autonomie

2.     La PCH, Prestation de Compensation du Handicap

3.     Les aides extra-légales versées par les communes ou les Conseils Départementaux

4.     Les aides fiscales, sous forme de crédit d’impôt ou de réduction d’impôt

5.     Les aides des caisses de retraites principales, complémentaires ou des mutuelles (conformément à leur politique d’action sociale).

Quel type de téléassistance choisir ?

Il existe trois types de solutions de téléassistance.

La première regroupe les formules dites classiques, constituées d'un boîtier émetteur relié à un transmetteur, qui lui est branché sur la ligne téléphonique de l'usager. L'émetteur est placé sur un pendentif, bracelet, montre ou un autre dispositif. Vous n'avez qu'à appuyer sur le bouton d'appel. Une alarme est alors envoyée à la centrale, qui enclenche par la suite un appel de vérification à votre domicile ou auprès de vos proches. Peu encombrant, le matériel porté vous permet d'appeler instantanément votre centrale d'assistance ou vos proches. Sa seule limite est son rayon d'action, réduit à votre seul domicile et à 100 mètres autour. Si vous allez au marché ou si vous promenez un peu loin de votre maison, l'émetteur perd la liaison avec le transmetteur.

La téléassistance mobile ne souffre pas de cette caractéristique. Comme son nom l'indique, son bouton d'appel a une portée quasi illimitée. En cas de besoin, vous envoyez une alerte au service d'assistance, depuis n'importe quel endroit couvert par un réseau GSM ou GPRS. Le téléopérateur peut vous géolocaliser grâce à la balise GPS intégré dans les matériels de téléassistance mobile. Cette solution convient si vous êtes un senior actif ou que vous vous déplacez régulièrement.

La téléassistance autonome cible principalement les personnes âgées très dépendantes, handicapées ou qui souffrent d'un problème de santé important. Les seniors ne voulant pas porter de dispositif sur eux, préféreront aussi cette solution. C'est un dispositif complet et assez sophistiqué, composé entre autre, d'un dispositif d'alerte, d'un transmetteur et de plusieurs capteurs. Ces détecteurs identifient les mouvements et les événements potentiellement suspects dans le domicile de l'utilisateur. Vous n'aurez pas besoin d'appuyer sur l'émetteur. Les capteurs déclenchent automatiquement un appel de contrôle en cas d'incident équivoque : absence du lit, sortie du périmètre de sécurité, températures trop élevées, etc. En l'absence de réponse, la centrale d'assistance lance un protocole d'urgence.

La bonne téléassistance pour chaque situation

Chacune de ces formules correspond à un profil d'utilisateur spécifique. Un système adapté à une personne très peu dépendante et encore active, pourrait ne pas convenir à d’autres en grande perte d'autonomie ou souffrant d'Alzheimer, par exemple. Les personnes atteintes de la maladie Alzheimer, devront être équipées d'une téléassistance mobile avec GPS intégré.

Ainsi, avant de faire un choix, il faut faire un comparatif et se poser les bonnes questions. Voici un exemple de questions pour vous aider à identifier vos besoins.

•         Quel type de sénior êtes-vous ?

•         À quelle fréquence sortez-vous de votre maison ?

•         Faites-vous vos propres courses seul?

•         Qu'en est-il de votre niveau de dépendance ?

•         Pourquoi pensez-vous que vous devriez vous équiper d'un tel dispositif ?

•         Souffrez-vous d'une maladie qui occasionne des pertes d'équilibre, voire des chutes ?

•         Ou, est-ce parce que la solitude et le manque de vie sociale pèsent sur votre moral ?

•         Ou est-ce par mesure de sécurité ?

•         Comptez-vous utiliser votre téléalarme à l'extérieur ou seulement à l'intérieur ?

La réponse à ces questions donne déjà une idée assez claire de l'équipement adapté à la situation de la personne, entre la téléassistance mobile, autonome ou classique.

La certification du système ou du prestataire

La renommée du prestataire et de ses produits pèse aussi sur la balance. En effet, tous les fournisseurs de services de télé alarme n'offrent pas les mêmes garanties. Les organismes les plus fiables se démarquent par les certifications de leurs offres. Opter pour un prestataire labellisé, c'est obtenir un gage de sécurité et de qualité en plus. D'où l'importance de traiter uniquement avec des opérateurs possédant un numéro SAP et éventuellement dont les systèmes sont certifiés par l'AFNOR et par l'AFRATA ou encore l'Association Française de Téléassistance.

L'AFNOR a édifié deux normes spéciales régissant la nature des services de téléassistance : le label « Testé et Approuvé par les Seniors » et la certification « NF Service Téléassistance au domicile ». L'appartenance d'un opérateur à l'AFRATA, constitue une assurance supplémentaire : les membres de cette association sont tenus de respecter des engagements stricts vis-à-vis des seniors et de tous les utilisateurs d'une formule assistance et aide au maintien à domicile.

Ces autres détails qui comptent…

Après vous être assuré de la qualité du prestataire, analysez minutieusement chaque proposition et leur prix avant de vous engager. Certains détails en apparence insignifiants, sont plus importent qu'ils n'y paraissent.

Le prix de l’abonnement

En moyenne, les prix varient en fonction de la catégorie de la téléassistance, des services proposés et des options.

En règle générale, les prix sont les suivants :

-        La téléassistance classique : qui varie entre 15€ et 30€/mois. Autour de 15 €/mois, il s’agira principalement de matériel reconditionné. La variation des prix s’explique par les services compris en plus dans l’offre. Comme par exemple installation du matériel, maintenance et service de convivialité. Ainsi, la moyenne de prix pour la téléassistance classique est autour de 20€/mois.

-        La téléassistance avec détecteur de chute : il s’agit d’un bracelet ou d’une montre qui détecte automatiquement les chutes en cas de malaise. Le montant de l’abonnement est dans ce cas-là, entre 25€ et 30€/mois.

-        La téléassistance autonome : technologie moderne et sophistiquée, beaucoup plus couteuse. Son coût varie ainsi entre 40€ et 60€/mois.

Les coûts annexes

Vérifiez notamment la présence éventuelle de coûts annexes, que les prestataires peuvent vous facturer en supplément de l'abonnement mensuel. Ces frais supplémentaires concernent souvent :

•         Frais de dossier

•         caution

•         installation du matériel

•         les frais liés à une intervention

•         les frais de résiliation

•         la maintenance

•         l'assurance du matériel mis à votre disposition…

Lisez attentivement les clauses du contrat proposé par chaque opérateur.

•         Le paiement d'une caution est-il obligatoire ?

•         Le prestataire fixe-t-il un engagement de durée dans le contrat ?

•         Comment se déroule le renouvellement de l'abonnement ?

•         Que faire si vous voulez le résilier et changer d'opérateur ?

Interrogez le prestataire sur les zones d'ombre du contrat. Pour parfaire votre recherche, lisez les avis et témoignages des autres utilisateurs ou faites une comparaison sur les outils comparateur disponibles en ligne. Si vous avez encore un doute, demandez des conseils auprès d'un vrai connaisseur, du conseiller technique ou du représentant d'un prestataire présent dans votre ville.

Le comparateur Myautonomie, spécialisé en solution de maintien à domicile, vous donne accès en quelques clics les meilleures offres de téléassistance adaptées à vos besoins ou à ceux de vos proches.

Section 1
Section 2
Section 3
Section 4

Nous recherchons les meilleurs offres

Veuillez patienter